Pioche!

Par Pioche! Magazine

🌿 41 voyages écologiques | Danser pour la planète | Annulez Bali | Finistère Low-tech | Un festival en 2030…

#25・
5.75K

abonnés

29

éditions

Abonnez-vous à ma lettre

By subscribing, you agree with Revue’s Conditions d'utilisation and Politique de confidentialité and understand that Pioche! will receive your email address.

Pioche!
Le magazine des nouveaux récits de l’écologie
Bonjour à toutes et tous, et bienvenue si vous rejoignez Pioche!
C’est le grand déménagement à la rédaction. Après Tours – depuis septembre – le siège de Pioche! Corp. International se déplace à Montpellier. Débarquement le 6 juillet.
Le tour de France continue pour ce jeune média né entre Paris et Rennes à l’automne 2020. Futur.es voisin.es, la rédaction attend vos bons plans montpelliérains (pour les inaugurer ensemble). On a hâte !
En attendant, une édition forcément tournée vers nos belles provinces : de la Normandie aux rives de la Loire, d’Avignon à la Manche, et jusqu’au Finistère. Et même l’Europe (sans avion svp). De quoi se donner des envies d’ailleurs, à portée de wagon.
Bonne Pioche!
Jean-Paul
Puisque vous êtes ici… Faire Pioche! est un sacré boulot pour notre petite équipe. Votre soutien est donc (ultra) précieux. On vous raconte tout – et on vous propose de nous aider – ici. Merci déjà. 🙏

1. Annulez Bali
La Playa del Silencio is the new Phuket, dixit Greenpeace. Kamoulox.
La Playa del Silencio is the new Phuket, dixit Greenpeace. Kamoulox.
  • Les patrons de TotalEnergies, EDF et Engie appellent les Français – dans une rare tribune commune – à réduire « immédiatement » nos conso d’essence, pétrole, électricité et gaz. En jeu (selon les 3 boss de l’énergie tricolore) : pénurie, flambée des prix et menace pour « la cohésion sociale » l’hiver prochain. Diantre.
  • Combien ça coûte d’adapter la France au dérèglement climatique ? 2,3 milliards d’euros par an, selon l’Institut de l’économie pour le climat (aka I4CE), qui liste 18 mesures incontournables pour « rattraper les retards accumulés ». Jouable donc – si on commence maintenant.
  • Non content d’escalader le Palais des festivals de Cannes pour dénoncer « les publicités fossiles (qui) font brûler la planète », Greenpeace publie aussi son guide ultime du voyage écolo : 41 destinations – qui envoient franchement du rêve – en France et en Europe, et accessibles sans avion. Annulez Bali !
Pendant ce temps, l’ex-batteur des Cowboys Fringants lance une pétition - soutenue par 24 ONG – pour bannir la F1 de Montréal, du Québec et même du Canada. « Nous n’en revenons tout simplement pas qu’en 2022, en pleine crise climatique, il y ait encore des évènements comme le Grand Prix du Canada. » Pour signer, c’est ici.
2. « Par 43°C, on ne peut plus faire la fête : ça nous concerne tous » – Tommy Vaudecrane (Technopol)
Tournées responsables, NFT, greenwashing dans la culture… Cette année encore, la Paris Electronic Week (PEW pour les intimes) portera la thématique environnementale au cœur de sa programmation. Un signal fort pour un événement d’abord consacré au développement des musiques électroniques.
En amont de cette prochaine édition, du 21 au 24 septembre au Parc de la Villette, on a parlé des enjeux écologiques de la scène avec Tommy Vaudecrane, président de Technopol, l’association organisatrice.
Parmi les sujets abordés à la Paris Electronic Week cette année, la question de l’écologie occupe à nouveau une grande place…
Tommy Vaudecrane : Parce que c’est une priorité pour la planète. L’écologie, ce n’est pas de la politique, c’est une nécessité absolue pour que l’on continue à vivre dans de bonnes conditions. C’est une priorité pour tout secteur d’activité, et ça doit être le fil conducteur permanent de nos actions et de nos réflexions dans les musiques électroniques.
Pendant le confinement, on a mis en place un cycle de conférences en ligne appelé Danser Demain. On a aussi assisté à la présentation de Samuel Valensi du Shift Project, dans le cadre de l’Appel des indépendants. Ça a été un déclic. On s’est rendu compte qu’il y avait un chantier énorme.
On est une scène engagée, mais on ne se rend pas compte de l’impact depuis la production à la diffusion, jusqu’au streaming via les serveurs, les NFT… 
Pour ses 10 ans la « PEW » prendra place dans les nombreux lieux du Parc de la Villette.
Pour ses 10 ans la « PEW » prendra place dans les nombreux lieux du Parc de la Villette.
La Paris Electronic Week, c’est le moment où l’on peut réfléchir à des solutions pour adapter nos modes de fonctionnement, notre écosystème, afin d’être le plus en phase possible avec les enjeux écologiques. Et où confronter le public à ces sujets par des conférences, des ateliers, et en communiquant.
Parce que par 43°C, on ne peut plus faire la fête. Donc ça va nous toucher toutes et tous, dans tout ce qu’on fait.
Le sujet de l'impact écologique est-il bien compris, et mis en chantier, par les acteurs des musiques électroniques ?
Aujourd'hui, la prise de conscience est quasiment générale, surtout chez la jeune génération. Maintenant, beaucoup ont besoin de solutions adaptées à leur métier.
Ce seront des transitions sur 5 ou 10 ans, le temps que toute la chaîne soit consciente, que les solutions efficaces existent, et que les pratiques changent. Parce que sur des très gros line up, c'est difficile d'une année à l'autre que plus aucun artiste ne voyage en avion, ou que les groupes électrogènes ne fonctionnent plus au pétrole.
C'est difficile d'une année à l'autre de changer les modes d'alimentation sur les événements, de remplacer des technologies trop consommatrices d'énergie. C'est donc le rôle de réseaux comme le nôtre de réfléchir avec tout le monde à des solutions pratiques, faciles à mettre en œuvre pour que l'on passe d'un discours anxiogène à une nouvelle manière de fonctionner.
Retrouver toutes les informations sur la Paris Electronic Week, du 21 au 24 septembre au Parc de la Villette, et réserver sa place.
Cette année encore, Pioche! est fière d’être partenaire de la Paris Electronic Week pour organiser conférences, débats, écoutes et rencontres aux côtés de Technopol.
3. Tour de France
Finistère amer. Votre été démarre en Bretagne ? Ne manquez pas les derniers jours du festival du Low-tech Lab. Du 25/06 au 3/07 à Concarneau (29), ce sont projections de docus, cuisine low-tech, conférences érudites et concerts. On note aussi un atelier fabrication d’anneaux de contraception thermique le dimanche. Ça peut servir.
Belle Manche. En Normandie, le festival Les Pluies de Juillet – du 1er au 3/07 au Tanu (50) – est un délice de bons sons et de bons sens. Visez plutôt : Paloma Moritz, Dominique Bourg, Cyril Dion ou Benoit Biteau parmi les conférenciers. Tshegue, Etienne de Crecy ou French 79 pour la musique. Le tout dans un cadre bucolique. Ride on.
La Loire de mon Père. Enfin, si vous êtes plutôt du genre châteaux et Touraine, le festival Loire Solar Tour – du 1er au 3/07 – rassemble, autour de l’Abbaye de Bourgueil (37), sorties vélo, ateliers et expos et courts-métrages autour de l’énergie, ainsi que des soirées DJ par le SolarSoundSystem. Nice one.
À noter, le lancement du festival Tout Day : épisode 203O. Après une première édition – réussie – à la Cité Fertile, le « premier festival de l’économie circulaire » revient à l’Académie du Climat les 24 et 25/09 pour explorer ce futur déjà si proche.
4. C’était un rendez-vous
Installation de Lélia Demoisy au Domaine de Chaumont-sur-Loire, 2022 © E. Sander
Installation de Lélia Demoisy au Domaine de Chaumont-sur-Loire, 2022 © E. Sander
L’expo. Nous ne quitterons pas la Touraine sans retourner au château de Chaumont-sur-Loire. Et pour sa 15e Saison d'art, sous les grands arbres du parc, dans ses écuries ou ses ors Renaissance, c’est pour un nouveau – et toujours sublime/surprenant – voyage au cœur d’une création contemporaine tournée vers la nature que l’on plongera. À voir jusqu'au 30/10.
L’article. On a été saisi par cette histoire publiée par Fakir. Un journaliste y raconte comment, pendant 6 ans, il écrivit près de 600 articles bidons au service de lobbies (pro-Linky, pro-glyphosate…), commandés par une mystérieuse agence, et publiés sur des sites alternatifs et les blogs de Mediapart, HuffPost ou Les Échos. Édifiant.
Le spectacle. Le festival d’Avignon débute dans une semaine. Une pièce à y voir ? Oui, Coupures : le spectacle (très) engagé de Samuel Valensi et Paul-Eloi Forget – qu’on a adoré et dont on vous a déjà parlé ici – s’y joue du 7 au 30/07 à 10h, à la Scala Provence, dans le cadre du OFF. La billetterie est ouverte.
Le film. Ce 1er juillet, Le Grand Rex (Paris) projette en avant-première Coextinction (2021). Ce film multi-primé de Gloria Pancrazi et Elena Jean montre l’interdépendance entre la disparition des orques sur la côte canadienne et la fragilité des populations autochtones. La table-ronde qui suit réunira deux activistes autochtones, Lamya Essemlali de Sea Shepherd France, la réalisatrice et la productrice. À ne pas manquer.
« Coextinction » (2021) à voir en 4K dans la grande salle du Grand Rex ce 1er juillet.
« Coextinction » (2021) à voir en 4K dans la grande salle du Grand Rex ce 1er juillet.
5. Coups de Pioche!
Vous avez un projet ou une annonce à faire paraître sur Pioche! ? Écrivez-nous à [email protected]
  • Le premier Hello Planet Film Festival, et ses très courts métrages dédiés à « l’alimentation de demain », bat son plein. Fin des votes du public le 1er juillet.
  • La photographe culinaire engagée – et marraine de Pioche! – Anne-Claire Héraud ouvre Aux bons vivres, une ferme-auberge, café-bistrot et tiers lieu nourricier dans le Loiret. À découvrir !
  • Le copain Arnaud Bénureau vient de terminer Le Voyage permanent à vélo, un guide très complet pour découvrir Nantes et sa région à bicyclette. À retrouver chez votre marchand de vélo.
  • Bienvenue à Mu’ethik, nouveau podcast lyonnais qui raconte le vivant « à travers leurs yeux ». Original et surprenant, et en plus l’équipe est sympa.
  • Enfin, Maxence nous écrit depuis le Loiret (décidément) pour présenter Les Clés de la Ferme, leur ferme du XVIe siècle où découvrir tout l’été biodiversité, agroécologie ou alimentation durable.
6. Merci merci merci !
🤓 Merci d’avoir parcouru cette nouvelle édition de Pioche!. Qu’en avez-vous pensé ? Écrivez-nous à [email protected].
🙏 Vous souhaitez encourager l’équipe ? Soutenez Pioche! à partir de 1€ sur OKPal.
💌 On vous a transmis cette infolettre, et vous voulez recevoir les prochaines / lire les précédentes ? C’est ici bonnepioche.piochemag.fr.
🍻 Ces infos peuvent intéresser un.e ami.e ? Transférez-lui cette newsletter. Et retrouvez Pioche! sur Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn et piochemag.fr. 💚
Avez-vous aimé ce numéro ? Oui Non
Pioche! Magazine
Pioche! Magazine @piochemagazine

Le magazine des nouveaux récits de l’écologie 🌿

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Created with Revue by Twitter.