Pioche!

Par Pioche! Magazine

🌿 L’autre We Love Green | RDV sur le rooftop | Graines de stars | OĂč sont les cheffes ? | Natura 2000 + 30


#23・
5.75K

abonnés

29

Ă©ditions

Abonnez-vous Ă  ma lettre

By subscribing, you agree with Revue’s Conditions d'utilisation and Politique de confidentialitĂ© and understand that Pioche! will receive your email address.

Pioche!
Le magazine des nouveaux rĂ©cits de l’écologie
Bonjour Ă  toutes et tous, et bienvenue si vous rejoignez Pioche!
Cette fois-ci c’est la bonne : la saison des festivals semble partie pour renouer avec l’enthousiasme des rendez-vous « d’avant ».
Mais dans ce calendrier estival (trĂšs) chargĂ©, la place de l’environnement prend dĂ©sormais une nouvelle place, entre chartes, programmation de confĂ©rences ou, comme Ă  We Love Green, vĂ©ritable line-up du climat.
Une bonne nouvelle tant la culture – vivante de surcroĂźt – permet de vĂ©hiculer du sens par le plaisir. En ces temps d’urgence, on ne saurait trop user d’une telle magie.
Bonne Pioche!
Jean-Paul
Puisque vous ĂȘtes ici
 Faire Pioche! est un sacrĂ© boulot pour notre petite Ă©quipe. Votre soutien est donc (ultra) prĂ©cieux. On vous raconte tout – et on vous propose de nous aider – ici. Merci dĂ©jĂ . 🙏

1. Ça va vite
Les tĂȘtes d’affiche du climat sont Ă  We Love Green ce week-end (cf. plus bas)
Les tĂȘtes d’affiche du climat sont Ă  We Love Green ce week-end (cf. plus bas)
  • Bye bye pĂ©trole russe. C’est signĂ©, les États membres de l’UE se passeront – Ă  90% – de l’or noir de Poutine d’ici la fin 2022. 15 jours plus tĂŽt, la Commission europĂ©enne adoptait le plan REPowerEU, une accĂ©lĂ©ration des Ă©nergies renouvelables, de la transition Ă©nergĂ©tique (hydrogĂšne vert + gaz liquĂ©fiĂ©), et des exigences de sobriĂ©tĂ©. Ça va vite.
  • Qui vote pour – ou contre – l’écologie Ă  l’AssemblĂ©e ? L’asso Agir pour l’environnement a fait le compte, pour 17 votes importants (proposĂ©s par chacun des camps). Le rĂ©sultat est sans appel : en haut du podium, des dĂ©putĂ©.es dĂ©sormais affiliĂ©.es NUPES ; tout en bas – les 100 derniers (!), dont AmĂ©lie de Montchalin
 – des Ă©lu.es LREM. Outch.
  • L’Europe fĂȘte les 30 ans de Natura 2000, soit le plus grand rĂ©seau de zones protĂ©gĂ©es au monde (18% des terres de l’UE = autant que l’Espagne et la Roumanie rĂ©unies ; et 9% des mers = aussi grand que la SuĂšde). MalgrĂ© des abus, notamment liĂ©s Ă  la pĂȘche, 1 400 espĂšces d’animaux et plantes sauvages ont Ă©tĂ© protĂ©gĂ©es depuis 1992. Good job.
Pendant ce temps, Mediapart relĂšve 12 millions de vues pour la vidĂ©o de nos jeunes « dĂ©serteurs » d’AgroParisTech sous ses diffĂ©rentes formes – mĂ©dias, rĂ©seaux sociaux et autres plateformes. Un chiffre (impressionnant) qui, lui, Ă©chappe Ă  toute critique.
2. « Un festival de musique Ă©lectronique est le terrain idĂ©al pour favoriser le respect de l’environnement » – Cyril Tomas-Cimmino
Ce samedi, la rédaction de Pioche! sera à Marseille pour le festival de musiques électroniques Le Bon Air. Pour danser devant les synthétiseurs de Boy Harsher et les platines de Folamour ? Certes.
Et pour animer un Ă©change sur les enjeux Ă©cologiques de la culture, entre les artistes Anetha et Glitter55, la structure Aremacs ou David Irle, co-auteur du rapport « DĂ©carbonons la culture » (The Shift Project). Objectifs : connecter les solutions de chacun, et pointer ce qu’il reste Ă  faire. Rencontre avec Cyril Tomas-Cimmino, directeur du Bon Air.
Pourquoi le festival se devait-il de prendre le sujet de l’environnement à bras le corps ?
Cyril Tomas-Cimmino : L’environnement fait partie du projet Bon Air dĂšs le dĂ©part. Il y a 10 ans, de nombreux festivals en Europe rĂ©ussissaient Ă  crĂ©er une expĂ©rience folle tout en rĂ©pondant aux enjeux d’urgence climatique, d’inclusion, et d’autres responsabilitĂ©s de notre Ă©poque. Pourquoi cela n’existait-il pas Ă  Marseille ?
La ville Ă©tait alors en pleine hibernation des politiques sociales, culturelles, et plus encore environnementales. Comme son nom l’indique, le festival a dĂšs le dĂ©but eu cette intention de porter quelque chose de frais et diffĂ©rent, et de rassembler ces responsabilitĂ©s autour des musiques Ă©lectroniques.
Comment a évolué votre réflexion à ce sujet ?
La phase, je dirais, d’élĂ©vation de conscience s’est dĂ©roulĂ©e au sein de fĂ©dĂ©rations et de rĂ©seaux comme Coffees, Drastic On Plastic, avec nos amis d’Aremacs. Et Ă  travers l’Appel des IndĂ©pendants, qui porte ce sujet des responsabilitĂ©s depuis prĂšs de 2 ans.
Mais le plus dur, c’est d’essayer d’amĂ©liorer notre rĂ©ponse d’une Ă©dition Ă  l’autre et de rĂ©inventer un modĂšle Ă©conomique. Parce que le prĂ©cĂ©dent pousse Ă  des aberrations Ă©cologiques. En 2016, on vendait encore des bouteilles d’eau en plastique. En 2017, l’eau devient accessible Ă  tous gratuitement. Par contre, ce sont des dizaines de milliers d’euros de recettes en moins.
Le « Bon Air » du rooftop de La Friche La Belle de Mai, ce week-end à Marseille.
Le « Bon Air » du rooftop de La Friche La Belle de Mai, ce week-end à Marseille.
Cette année, vous programmez des chefs et invitez des producteurs de vins nature. La contrainte peut aussi se transformer en atout ?
Oui, tout cela tire la qualitĂ© vers le haut. Cette Ă©dition, tous les produits viennent du territoire, d’agro-producteurs comme Terres de Mars, hormis une graine pour le couscous qui vient de l’autre cĂŽtĂ© de la MĂ©diterranĂ©e.
C’est du temps, du travail, une Ă©norme mobilisation des Ă©quipes. On n’arrive pas toujours Ă  Ă©quilibrer les budgets, mais on va avoir des plats d’une trĂšs grande qualitĂ©, et extrĂȘmement responsables.
Que reste-t-il à accomplir pour le festival ces prochaines années ?
On rĂ©flĂ©chit Ă  la maniĂšre d’avoir un maximum d’autonomie Ă©nergĂ©tique. Cette annĂ©e, on essaie une petite scĂšne secrĂšte qui ne consommera pas d’électricitĂ©, mais sera sur batterie rechargĂ©e au solaire. On aurait aussi bien besoin des collectivitĂ©s pour prendre en charge la gestion et le tri des dĂ©chets.
On reste convaincus que les rassemblements de musiques Ă©lectroniques sont le terrain idĂ©al pour confronter les idĂ©es, lutter contre les inĂ©galitĂ©s, favoriser le respect de l’environnement et l’inclusion de tous les genres. Comme on s’attache Ă  le faire dans nos programmations ou au sein de nos Ă©quipes. 
Retrouver toute la programmation du festival Le Bon Air, du 3 au 5 juin Ă  La Friche La Belle de Mai (Marseille).
3. Graines de stars
TĂȘtes d’affiche. Camille Etienne, Hugo ClĂ©ment, Paloma Moritz, Mike Horn, SalomĂ© SaquĂ©, Hugo DĂ©crypte
 L’affiche de ChangeNOW 2022 ? Nope, celle de la scĂšne « talks » de We Love Green, qui aura lieu du 2 au 5 juin dans le Bois de Vincennes (Paris). Si la prĂ©sence d’AngĂšle, Phoenix ou Gorillaz au micro – voire le line-up de chef.fes – ne vous avait dĂ©jĂ  pas convaincu.
Jardins partagĂ©s. Quelque 2 200 jardins en France – et 500 en Europe – ouvrent leurs portes ce week-end pour les annuels Rendez-vous aux jardins. ThĂšme de cette Ă©dition : « Les jardins face au changement climatique ». L’occasion d’interroger nos guides-jardiniers sur la modification de la palette vĂ©gĂ©tale ou les floraisons prĂ©coces.
Cours ForĂȘts. La course Ă©co-conçue et caritative Run For Planet repart pour une 2e Ă©dition Ă  Bordeaux (le 5/06), avant Paris (le 12/06) et Lyon (le 26/06). Deux tracĂ©s de 5km et 10km pour 1/ sensibiliser le grand public, et 2/ lever des fonds au profit de la Ligue de Protection des Oiseaux, MĂ©decins du Monde, L214 et Sea Shepherd.
En amont de la journĂ©e mondiale des ocĂ©ans – le 8 juin – l’AcadĂ©mie du Climat (Paris 4e) organise son Festival Culture OcĂ©an avec scientifiques, artistes ou youtubeurs ; et des ateliers type « Ă©crire un slam sur l’OcĂ©an » pour les graines de stars.
4. C’est passĂ© chez Pioche!
On dĂ©guste. Nous en parlions ici, Paris accueille un nouveau lieu dĂ©diĂ© Ă  la cuisine engagĂ©e, Hoba : un food court de 5 chef.fes engagĂ©.es, et une programmation d’évĂ©nements oĂč l’assiette sert aussi Ă  parler du monde. L’inauguration a lieu dĂšs ce jeudi pour quatre jours de dĂ©gustations, ateliers de prĂ©paration culinaire, DJ sets et confĂ©rences.
À noter, dimanche Ă  17h la diffusion du captivant film À la recherche des femmes chefs de VĂ©rane Frediani, qui soulĂšve l’invisibilitĂ© des cheffes au sein du monde de la cuisine. Le tout suivi d’une discussion – modĂ©rĂ©e par Pioche! – avec la rĂ©alisatrice et l’auteure culinaire EstĂ©relle Payany. Les inscriptions sont gratuites.
Retrouver tout le programme de l’inauguration de Hoba, du 2 au 5 juin, Parc Martin Luther King (Paris 17e).
5. Sobriété mon amour
Mary Maggic, Plants of the Future, 2013/2020 – Expo Earthbound ©Lorenzo Pusterla
Mary Maggic, Plants of the Future, 2013/2020 – Expo Earthbound ©Lorenzo Pusterla
La collab’. Ce matin, 51 mĂ©dias de PQR (de Ouest-France Ă  La Provence) publient un supplĂ©ment de 16 pages pleines d’initiatives sociales et environnementales dans nos rĂ©gions, et de regards d’experts. Une initiative du mĂ©dia Sparknews, Ă  dĂ©couvrir dans nos – si bien nommĂ©es – maisons de la presse.
L’expo. La technologie peut-elle encourager une utilisation durable des ressources ? Cette question traverse Earthbound et ses 19 Ɠuvres numĂ©riques « en dialogue avec la nature » d'artistes internationaux. Une rĂ©flexion artistique – et technique – sur notre relation aux Ă©cosystĂšmes, Ă  voir jusqu’au 14 aoĂ»t Ă  Esch-sur-Alzette, ville du Luxembourg et capitale europĂ©enne de la culture 2022.
L’article. Ou plutĂŽt les articles. Le Monde publie depuis lundi une riche – et fort bienvenue – enquĂȘte en 5 volets autour du concept-clĂ© de « sobriĂ©tĂ© », intitulĂ©e « Surconsommation : l’impasse ». Notons d’ailleurs, toujours au Monde, une nouvelle newsletter – et une sĂ©rie de podcasts – du nom de Chaleur Humaine et consacrĂ©e au dĂ©fi climatique. On s’est abonnĂ©s direct.
Le film. La semaine derniĂšre, nous Ă©tions Ă  la FlĂšche d’Or (Paris 20e) pour voir Femmes rurales en mouvement, un passionnant documentaire sur l’agro-Ă©cologie au BrĂ©sil, devenue moyen d’émancipation des femmes. Bonne nouvelle : le film, co-construit avec les principales intĂ©ressĂ©es, est aussi disponible en ligne – et Ă  voir ci-dessous.
Le film est co-construit par 30 femmes agricultrices brésiliennes.
Le film est co-construit par 30 femmes agricultrices brésiliennes.
6. On vous aime
Vous avez un projet ou une annonce Ă  faire paraĂźtre sur Pioche! ? Écrivez-nous Ă  [email protected]
  • À la tĂȘte d’une initiative Ă©cologique dans la culture ? Candidatez aux « tremplins » de l’asso Arviva, parrainĂ©s par Camille Etienne : un accompagnement et une aide substantielle Ă  la clĂ©.
  • Dans le Morbihan, l’exigeant festival La P’Art Belle s’offre une Ă©dition capsule – au riche programme – ce week-end pour mobiliser au grĂ© de balades et de rencontres. Coup de cƓur !
  • Bienvenue Ă  MĂ©tiers d’Avenir, le nouveau podcast en 5 Ă©pisodes d’Écotable et Terroirs d’avenir qui explore « l’agriculture de demain ». Dispo aujourd’hui sur les plateformes.
  • On avait adorĂ© le premier numĂ©ro de la revue Grain, sa bouillonnante Ă©quipe Ă©ditoriale revient avec un second volume – toujours magnifique – consacrĂ© à
 la joie ! DĂ©licieux.
  • Le collectif de jardiniers urbains Merci Raymond a besoin de soutien pour dĂ©marrer son tiers-lieu / jardin-restaurant solidaire, Chez Volterre.
  • Recycler des tentes de festival pour en faire du mobilier, voici le pari – gĂ©nial – de DĂ©tente. Plus que 24h pour soutenir le projet sur Ulule !
7. Coups de pouce
đŸ€“ Merci d’avoir parcouru cette nouvelle Ă©dition de Pioche!. Elle vous a (dĂ©)plu ? Vous voulez simplement papoter ? Écrivez-nous Ă  [email protected].
🙏 Vous souhaitez encourager l’équipe ? Envoyez 1€ à Pioche! sur OKPal.
💌 On vous a transmis cette infolettre, et vous voulez recevoir les prochaines / lire les prĂ©cĂ©dentes ? C’est lĂ  : bonnepioche.piochemag.fr.
đŸ» TransfĂ©rez cette newsletter autour de vous et suivez Pioche! sur Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn et piochemag.fr.
Avez-vous aimé ce numéro ? Oui Non
Pioche! Magazine
Pioche! Magazine @piochemagazine

Le magazine des nouveaux rĂ©cits de l’écologie 🌿

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Created with Revue by Twitter.