Voir le profil

🌿 La plus belle photo de l’année | L’Écologie Football Club | Combien ça coûte un.e Français.e ?

Pioche!
Le magazine des cultures de l’écologie et du vivant 🌿
Bonjour Ă  toutes et tous, et bienvenue Ă  vous qui rejoignez Pioche!
Nous vous proposons une édition qui prend la question de la cuisine hivernale (très) au sérieux, avec quelques tips pour relever salsifis et autres topinambours.
Avant une visite d’expo dirigée par Bruno Latour, la tournée du spectacle de Rone, ou une randonnée en chanson dans la forêt.
Bonne Pioche!
Calixte & Jean-Paul

1. La plus belle photo de l’année
« Winter Migration », de Terje Kolaas, élu Meilleur photographe de nature 2021.
« Winter Migration », de Terje Kolaas, élu Meilleur photographe de nature 2021.
  • Un•e Français•e, combien ça coĂ»te ? Au total 9,9t. de CO2/an, selon le cabinet Carbone 4. Charge n°1 – et de loin : la voiture, plus de 2t. de CO2/an (= l’objectif de neutralitĂ© carbone par Français !), suivie du chauffage gaz ou fioul (1,2t.) et de la conso de viande (920kg). Ce week-end, prenez des covoit’ – ou le train.
  • Après Bordeaux-Lyon, la coopĂ©rative Railcoop annonce six autres lignes : Lille-Nantes, Strasbourg-Clermont-Ferrand, Massy-Brest, Saint-Étienne-Thionville, Grenoble-Thionville et Le Croisic-Bâle. Ouverture du slow (but très local) train, le 11 dĂ©cembre.
  • L’image est d’une lĂ©gèretĂ© folle, et sa prise de vue – au drone – spectaculaire. Un vol d’oies sauvages (photo ci-dessus) qui vaut au NorvĂ©gien Terje Kolaas d’être Ă©lu « photographe nature de l’annĂ©e ». Et qui invite – Ă  raison – Ă  vite dĂ©couvrir les autres laurĂ©ats.
Pendant ce temps, une Française a découvert que l’illustre béret à l’étoile d’Ernesto Che Guevara avait été fabriqué dans son entreprise du Béarn, à partir de laine 100% française. On en a fait un article – en chantant Hasta Siempre.
2. « En hiver, j’ai besoin de réconfort, et ma cuisine aussi » (Marine Gora)
Reporter gourmand, Calixte s’est arrêté cette semaine dans les cuisines du restaurant Gramme (Paris 3e) pour rencontrer Marine Gora. La cheffe puise dans son métissage – vietnamienne, française et polonaise – et celui de la capitale les racines de sa « cuisine parisienne ». Le tout, en sourçant nombre de ses produits localement, même en hiver. Discussion de saison.
En tant que cheffe particulièrement attachée à la cuisine de saison, comment abordez-vous l’hiver ?
En hiver, j’ai besoin de réconfort, et ça se ressent dans ma cuisine. Chez Gramme, on met toujours une soupe ou un bouillon à la carte. C’est aussi la saison des courges, que l’on essaie de décliner et de cuisiner de différentes façons. En ce moment, on propose une tartine d’hiver courge delicata / ricotta fumée, avec un condiment olives noires et pruneaux.
L’hiver demande un peu plus de temps et d’imagination pour surprendre. Le temps ne passe pas assez vite à mon goût, heureusement que l’on a les agrumes.
S’ils sont parfois boudés, les légumes d’hiver ne demandent qu’à être cuisinés pour éveiller nos papilles. Quel est votre légume oublié favori, et comment le sublimez-vous ? 
J’hésite entre le topinambour, que j’adore en chips, merveilleux sur une soupe aux champignons par exemple, ou encore dans une salade de quinoa pamplemousse menthe et pousses d’épinards sauce tahini.
Bienvenue chez Gramme (Paris 3e) ©TheSocialFood
Bienvenue chez Gramme (Paris 3e) ©TheSocialFood
Mais celui que j’affectionne encore plus c’est le salsifis, beaucoup trop rare sur les cartes de restaurants. Il demande d’être chouchouté, car après épluchage, il s’oxyde vite, comme un artichaut. Il vaut donc mieux le pré-cuire en vapeur. Ensuite, on peut le déglacer avec de la sauce soja fumée en garniture d’un poisson, ou le servir vapeur avec une sauce hollandaise.
Gramme s’est également fait une place dans les librairies, avec le Manuel d’une cuisine parisienne. Que contient votre livre ?
Dans ce manuel, on présente nos techniques, on donne nos astuces de cuisine. Pour moi, c’est bien plus essentiel que des recettes. On partage notre vision de la cuisine : simple, réconfortante, basée sur la saisonnalité et avec des produits locaux (…) et facilement trouvables.
Commander le livre Manuel d’une cuisine parisienne de Marine Gora et Romain Tellier, paru le 14 octobre dernier.
3. Chambres avec vues
L’intense spectacle Room With A View part en tournée © Cyril Moreau
L’intense spectacle Room With A View part en tournée © Cyril Moreau
Politiqu’art. Bruno Latour – aka « le philosophe français le plus cité au monde » – est le curateur de Toi et moi, on ne vit pas sur la même planète, une expo réunissant au Centre Pompidou de Metz les œuvres de 30 artistes de 14 pays différents. Exceptionnelle, comme son auteur, par son approche écologique et politique. À voir jusqu’au 4/04.
Tour de France. Room With A View, le percutant spectacle de Rone et du Ballet national de Marseille – lire notre entretien avec le musicien – part en tournée en France (dès le 23/02 à Mulhouse) et en Europe. La danse et la musique nous avaient tant émus que l’on s’est réservé une des dates pour le revoir.
Land art. Quels impacts du réchauffement climatique sur les migrations ? C’est la question – du siècle – qui ouvrira ce samedi l’European Lab Winter Forum 2022 à Ground Control (Paris 12e), dont une grande place est accordée aux artistes ayant transformé leurs déplacements en œuvres.
Bravo au festival belge Paradise City qui reçoit la plus haute distinction du label international A Greener Festival pour ses efforts (et résultats) en matière d’écologie. Prochaine édition – on y sera – du 1er au 3/07.
4. C’est passé chez Pioche!
Opéra forestier. Peut-on lier les vertus de la forêt et celles de l’opéra, et y forger un aspect thérapeutique ? Oui, répond Vincent Karche, un ancien forestier devenu chanteur ténor, qui organise aujourd’hui des balades originales où les participants sont invités à lâcher prise en chantant dans la forêt.
Une histoire de notre journaliste François Brulé, qui retrace pour Pioche! l’incroyable parcours du chanteur, des forêts du Burundi à l’Opéra de Vienne.
On remercie à nouveau Radio Nova Lyon pour cet entretien diffusé sur leur antenne, où l’on explique l’importance des nouveaux récits chez Pioche!.
5. Écologie Football Club
Le papier. Parler d’anthropocène pour nommer la crise environnementale actuelle, une erreur ? C’est bien l’avis de l’historien des sciences et de l’environnement Jean-Baptiste Fressoz, qui allume le concept « à la mode » dans cet échange stimulant avec l’anthropologue Barbara Glowczewski.
Le bouquin. L’activiste et podcasteur écolo Julien Vidal se plaît à imaginer « un futur utopiste dont les germes sont déjà partout autour de nous » dans son livre Les 2030 Glorieuses, qui paraît aujourd’hui chez Actes Sud. Un ouvrage 100% Pioche!.
Le tweet. La journaliste Salomé Saqué, sur-médiatisée à la suite du succès de Don’t Look Up pour un extrait – devenu viral – de son passage à la télévision rappelant le film, dit recevoir depuis une « déferlante de messages d’entreprises, parfois polluantes » l’invitant à « collaborer ». Business a usual.
La vidéo. On a souri (on n’ose dire à pleines dents) en découvrant le Forest Green Rovers, un club de foot anglais qui a pris le tournant de l’écologie au sérieux – pelouse bio, maillots en marc de café, nourriture vegan… – jusqu’à imaginer son futur stade en bois.
L’Ecologie Football Club des Forest Green Rovers ©France TV Londres
L’Ecologie Football Club des Forest Green Rovers ©France TV Londres
6. On vous aime
Vous lancez votre Ă©co-lieu/revue engagĂ©e/resto raisonnĂ© ? Un.e ami.e a besoin de soutien pour son projet Ă©colo ? Faites-nous un petit mail pour nous en parler et apparaĂ®tre sur Pioche! : [email protected]
  • Fanny, co-fondatrice d'Écotable, et EstĂ©relle, journaliste culinaire proposent ce samedi une masterclass en 7 points pour « changer la donne avec son assiette ».
  • Notre copine Louise, de la revue culinaire engagĂ©e La Grenouille Ă  Grande Bouche, aborde la prĂ©sidentielle avec un numĂ©ro spĂ©cial politique et (bonne) bouffe.
  • Najma (ex-We Love Green) et Victor (ex-Dcontract) lancent Soqo, une entreprise Ă  mission pour dĂ©velopper les partenariats entre entreprises et assos de l’écologie et des solidaritĂ©s.
  • Carole, fondatrice de la ferme Ă©colo et pĂ©dagogique LadyBird, près d’Aix-en-Provence a besoin de soutien face Ă  sa mairie pour pĂ©renniser son activitĂ©.
  • NoĂ©mie, Ă  la tĂŞte de la revue ĂŽlots, compte sur la vente des prĂ©cĂ©dents (et très beaux) quatre premiers numĂ©ros pour imprimer le 5e. On soutient !
7. Coups de pouce
🤓 Merci d’avoir parcouru cette nouvelle Ă©dition de Pioche!. Dites-nous ce qui vous a plu (et moins plu) en rĂ©ponse Ă  cet email, ou en nous Ă©crivant Ă  [email protected].
🤔 On vous a transmis cette infolettre, et vous souhaitez recevoir les prochaines (et/ou lire les précédentes) ? Inscrivez-vous à la liste d’envoi ici : bonnepioche.piochemag.fr.
👍 Pioche! est (et restera) gratuit. Si vous voulez donner un bon coup de pouce à l’équipe, transférez cette newsletter autour de vous !
🍻 Et rejoignez la communauté Pioche! sur Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn et piochemag.fr.
Avez-vous aimé ce numéro ? Oui Non
Pioche! Magazine
Pioche! Magazine @piochemagazine

Le magazine des nouveaux récits de l’écologie 🌿

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Created with Revue by Twitter.