Voir le profil

🌿 Le (vrai) coĂ»t du bitcoin | Les futures tĂȘtes d’affiche de l’étĂ© | #HoumousPourTous | Mieux manger au cinĂ© | Et sauver la planĂšte

Pioche!
Le magazine des nouveaux rĂ©cits de l’écologie
Bonjour Ă  toutes et tous, et bienvenue si vous rejoignez Pioche!
Cette semaine, on a voulu partir au large aux cĂŽtĂ©s d’Aldi DiassĂ©, photographe sĂ©nĂ©galais de 25 ans, aux images folles. Et au plus prĂšs d’une planĂšte qui nous surplombe toujours, avec le cinĂ©aste armĂ©nien de 84 ans, Artavazd Pelechian.
On en profite aussi pour rĂ©vĂ©ler un logo qui pourrait bien devenir notre future tĂȘte d’affiche de l’étĂ©, et aborder un nouveau festival Ă  Paris qui commence
 ce soir.
Bonne Pioche!
Jean-Paul

1. Le (vrai) coût du bitcoin
Le Sénégal face au changement climatique, vu par Aldi Diassé, 25 ans (lire plus bas).
Le Sénégal face au changement climatique, vu par Aldi Diassé, 25 ans (lire plus bas).
  • Selon Digiconomist, l’électricitĂ© nĂ©cessaire au seul Bitcoin Ă©quivaut Ă  la conso de la ThaĂŻlande (soit 50% celle de la France), et produit dĂ©jĂ  des coupures de courant dans les pays – Ă  l’énergie fossile – oĂč l’on mine les environ 10.000 cryptomonnaies actuelles. Éteignez la lumiĂšre derriĂšre vous, mais (surtout) supprimez Coinbase/Binance.
  • Le baromĂštre des villes les plus agrĂ©ables pour le vĂ©lo est sorti. Sur le podium, La-Tranche-sur-Mer (VendĂ©e), Saint-Jean-de-Monts (VendĂ©e) et Saint-Aubain-de-MĂ©doc (Gironde), tout comme Ă  Grenoble, Strasbourg et La Rochelle. Vous savez oĂč passer vos prochaines vacances.
  • Une Ă©tude publiĂ©e dans la revue PLOS Medecine montre que l’ajout de lĂ©gumineuses (haricots, lentilles, fĂšves, pois) fait gagner entre 2,2 ans et 2,5 ans d’espĂ©rance de vie pour une ration quotidienne de 200g. On lance le hashtag #HoumousPourTous.
Pendant ce temps, le collectif L’Affaire du SiĂšcle a ouvert une pĂ©tition pour exiger que le dĂ©bat prĂ©sidentiel s’empare (enfin) de l’enjeu climatique. On a signĂ©. En essayant d’y croire.
2. « ‘’Sors tes couverts’’ invite le public Ă  devenir acteur du festival » – CĂ©cile Talon
Et si l’on amenait dĂ©sormais nos gobelets, gourdes ou vaisselle pour faire la fĂȘte ? C’est l’idĂ©e toute simple – donc forcĂ©ment bonne – qui a donnĂ© naissance Ă  « Sors tes couverts », un nouveau logo invitant Ă  venir avec son contenant pour boire et/ou manger en festival. Et ainsi rĂ©duire ses dĂ©chets. Comment ça marche et qui peut l’utiliser ? RĂ©ponses de CĂ©cile Talon, du Collectif des festivals, l’asso Ă  l’origine du projet.
Pourquoi ce logo et comment ça marche ?
Plusieurs festivals invitaient dĂ©jĂ  les festivaliers Ă  amener leur vaisselle, et on nous a sollicitĂ© pour savoir si quelque chose existait Ă  ce sujet. Suivant l’exemple de Zero Waste France, on a travaillĂ© Ă  un dispositif simple qui puisse ĂȘtre adoptĂ© et dĂ©clinĂ© facilement par les organisateurs d’évĂ©nements en fonction de leurs besoins.
Tous les types d’évĂ©nements peuvent le faire figurer sur leur communication, qu’il soit public ou privĂ©, culturel ou associatif. Des fĂȘtes d’école aux vide-greniers, jusqu’aux grands Ă©vĂ©nements, les salons professionnels et mĂȘme les lieux ou les bars. L’objectif est de rĂ©duire les dĂ©chets, en particulier les plastiques, de façon trĂšs concrĂšte.
On est habituĂ© Ă  ce que l’on refuse l’accĂšs des contenants Ă  l’entrĂ©e des festivals. Cela ne pose-t-il pas des questions de sĂ©curitĂ© ?
On ne pourra amener sur un Ă©vĂ©nement que ce qui est communiquĂ© sur le logo, en fonction des rĂšgles de sĂ©curitĂ© de l’évĂ©nement. Pour les gros festivals, on peut commencer par autoriser les gobelets, et ouvrir davantage l’édition suivante si tout se passe bien.
Nos futures tĂȘtes d’affiche de festivals.
Nos futures tĂȘtes d’affiche de festivals.
Êtes-vous satisfaits des premiers retours des acteurs de l’évĂ©nementiel ?
On s’attendait Ă  ce qu'il y ait de l’apprĂ©hension, mais les professionnels sont plutĂŽt contents et certains envisagent dĂ©jĂ  son utilisation. L’initiative a touchĂ© aussi bien les organisateurs de festivals que les territoires, comme les syndicats de dĂ©chets ou les collectivitĂ©s. Il va mĂȘme ĂȘtre adoptĂ© au QuĂ©bec ! Il faut aussi voir cela comme une expĂ©rimentation, ceux qui veulent essayer peuvent le faire.
Ce type d’initiative permet-il au public d’ĂȘtre plus acteur que consommateur en festival ?
Je l’espĂšre. Ce n’était pas l’élĂ©ment dĂ©clencheur de l’initiative, mais ce petit logo tout simple invite en rĂ©alitĂ© le public Ă  participer, Ă  venir avec sa vaisselle, et Ă  s’impliquer dans la dĂ©marche du festival. Ce logo s’adresse aux participants, c’est donc une invitation Ă  devenir acteur de l’évĂ©nement. Et pour l’organisateur, Ă  dire « on compte sur vous ».
Télécharger les logos « Sors tes couverts » pour votre événement.
Plus d’infos sur le Collectif des festivals.
3. Tour de France
Hot in Herre. Demain jeudi, on sera Ă  l’AcadĂ©mie du Climat (Paris 4e) pour une soirĂ©e organisĂ©e en amont de la marche Look Up (prĂ©vue le 12/03). On y assistera au dĂ©bat sur la relation – ou non – entre discours scientifique et engagement, entre notamment AgnĂšs Ducharne (CNRS) et Paloma Moritz (Blast). Histoire de se chauffer pour la manif’.
Alter-Éco. La planĂšte de l’alter-Ă©cologie se rĂ©unit Ă  Lyon ce week-end pour le 36e salon PrimevĂšre (Lyon-Eurexpo, 25-27/02) : 450 exposant·e·s, 15 espaces d'animation et 50 dĂ©bats sur l'Ă©cologie et les alternatives « militantes, cohĂ©rentes et Ă©thiques ». Vu l’intense programme, prĂ©voyez de bonnes chaussures.
Peloton de tĂȘte. Des dizaines de jeunes sont partis de Paris dimanche pour un tour de France de 4 mois et 3.000km – Ă  pied ou Ă  vĂ©lo – afin de sensibiliser les Ă©lecteur·rice·s Ă  la justice sociale et au climat. Et proposer confĂ©rences, visites, concerts et ateliers sur leur chemin. PremiĂšres des 20 villes-Ă©tapes de ce Relais jeunes : Rouen (24-26/02), puis Amiens (28/02-2/03). Apportons-leur un ravitaillement.
À noter, le GIEC publie lundi 28/02 le second volet de son rapport (dont une version de travail avait fuitĂ© en juin dernier) sur les impacts du rĂ©chauffement et « l’adaptation » nĂ©cessaire pour s’y prĂ©parer. On a pris une journĂ©e off pour encaisser.
4. Pioche! soutient

Le festival Manger et sauver la planĂšte, par Ground Control.
Le festival Manger et sauver la planĂšte, par Ground Control.
« Manger et sauver la planĂšte ». Beau programme. Et celui que se donne Ground Control (Paris 12e), dĂšs ce soir et jusqu’à dimanche, avec ce nouveau festival de l’alimentation durable, dont Pioche! est fiĂšre d’ĂȘtre partenaire.
Outre le fait que l’on aime – depuis toujours – arpenter cette friche culturelle pour sa programmation audacieuse et engagĂ©e (et, soyons honnĂȘtes, pour son bar et son dĂ©licieux food court), on est tombĂ© sous le charme de ce rendez-vous qui reconnecte gastronomie et agriculture.
AprĂšs la projection inaugurale du documentaire Toucher la Terre, ce soir Ă  19H15, on y retournera demain pour la rencontre « De l’utopie Ă  la rĂ©alitĂ© : rĂ©volutionner notre systĂšme alimentaire » – avec entre autres Edouard Bergeon (Cultivons-Nous TV) et le documentariste BenoĂźt Bringer – Ă  20H.
Vendredi, on ira Ă©couter les structures culturelles Arty Farty, Hoba, We Love Green et Ground Control Ă©changer sur le rĂŽle de l’alimentation pour sensibiliser les publics (Ă  19H30), avant de profiter du marchĂ© d’aliments du futur, le dimanche. Avec dĂ©gustations d’insectes et d’algues Ă  la clĂ©.
Un joyeux mĂ©lange de gastronomie, d’agriculture et de culture comme on les aime. À ce soir.
Retrouver toute la programmation de Manger et sauver la planÚte, du 23 au 27/02 à Ground Control (Paris 12e).
5. La Terre vue du ciel
Les pirogues vides des pĂȘcheurs en proie au changement climatique, SĂ©nĂ©gal ©Aldi DiassĂ©
Les pirogues vides des pĂȘcheurs en proie au changement climatique, SĂ©nĂ©gal ©Aldi DiassĂ©
L’expo. On a Ă©tĂ© touchĂ© par le travail sensible/vertigineux d’Aldi DiassĂ©, 25 ans, photographe – au drone – du changement climatique et de ses consĂ©quences dans son pays, le SĂ©nĂ©gal. Beau, et (dĂ©jĂ ) nostalgique. L’exposition SĂ©entu, The Chronicles est Ă  voir Ă  la Rare Gallery (Paris 4e) jusqu’au 6/03.
L’article. Le mĂ©dia Vert – que l’on dĂ©vore – publie ce bel article sur l’importance de l’écoute scientifique de la nature pour mieux la connaĂźtre et la comprendre. Et pointe l’impact – peu soulignĂ© – de la pollution sonore humaine sur la vie aquatique ou terrestre. Un (Ă©niĂšme) combat essentiel.
Le tweet. Alors que Don’t Look Up vient d’ĂȘtre nommĂ© pour le meilleur film aux Oscars, son rĂ©alisateur Adam McKay soutient sur Twitter la marche pour le climat et la justice sociale Look Up, prĂ©vue en France le 12/03. « J’espĂšre qu’elle fera un boucan d’enfer », souhaite-t-il. Nous aussi.
Le film. Aujourd’hui sort en salle La Nature, dernier film du grand cinĂ©aste armĂ©nien Artavazd Pelechian, commandĂ© par la Fondation Cartier en 2005, et terminé  en 2020. On pourrait faire l’éloge des puissantes images telluriques forçant l’humanitĂ© Ă  l’humilitĂ©. On prĂ©fĂšre ce mot trĂšs juste de Leos Carax : « On devrait projeter ses images aux enfants de planĂšte avant toute autre. » Bon film.
Bande-annonce de « La Nature », d’Artavazd Pelechian, au cinĂ©ma aujourd’hui.
Bande-annonce de « La Nature », d’Artavazd Pelechian, au cinĂ©ma aujourd’hui.
6. On vous aime
Vous lancez un projet Ă©colo et engagĂ© ? Écrivez-nous pour apparaĂźtre sur Pioche! : [email protected]
  • Louise et JĂ©rĂ©my ont lancĂ© la nouvelle version des E-novateurs, leur mĂ©dia dĂ©diĂ© au numĂ©rique responsable, avec plein de bonnes astuces Ă  adopter. Congrats les copains.
  • Marie et toute l’équipe de We Love Green lance leur appel Ă  candidatures pour rejoindre l’offre de restos engagĂ©s du festival. Pour postuler c’est ici.
  • Felicia et JĂ©rĂ©my font appel Ă  la communautĂ© Pioche! pour soutenir leur projet de (joli) composteur d’intĂ©rieur sur KissKissBankBank. Une vraie bonne idĂ©e pratique.
  • Paul signe pour les bons amis de Sourdoreille un article fort intĂ©ressantï»ż sur la relation des artistes de musique Ă©lectronique et la nature. Lecture (et Ă©coute) chaudement recommandĂ©e.
  • Pour son super projet Mieux manger au cinĂ© – on vous en parle bientĂŽt – Elisabeth lance un concours de (bons) produits Ă  dĂ©vorer dans les salles obscures. Pour candidater, c’est ici.
7. Coups de pouce
đŸ€“ Merci d’avoir parcouru cette nouvelle Ă©dition de Pioche!. Elle vous a (dĂ©)plu ? Dites-le nous en rĂ©ponse Ă  cet email ou en nous Ă©crivant Ă  [email protected].
đŸ€” On vous a transmis cette infolettre, et vous souhaitez recevoir les prochaines (et/ou lire les prĂ©cĂ©dentes) ? Inscrivez-vous ici : bonnepioche.piochemag.fr.
đŸ€— Vous souhaitez travaillez avec la team Pioche! ? Parlez-en Ă  Juliette : [email protected].
👍 Pioche! est (et restera) gratuit. Si vous voulez donner un bon coup de pouce Ă  l’équipe, transfĂ©rez cette newsletter autour de vous !
đŸ» Et rejoignez la communautĂ© Pioche! sur Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn et piochemag.fr.
Avez-vous aimé ce numéro ? Oui Non
Pioche! Magazine
Pioche! Magazine @piochemagazine

Le magazine des nouveaux rĂ©cits de l’écologie 🌿

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Created with Revue by Twitter.